11 mars 2020

Le gras viscéral prédicteur de la fibrose hépatique et du développement de la fibrose chez les personnes vivant avec le VIH

Montréal, Canada – Le 11 mars 2020 – Theratechnologies inc. (« Theratechnologies ») (TSX : TH) (NASDAQ : THTX), société biopharmaceutique au stade de l’exploitation commerciale, a le plaisir d’annoncer que Dr Lindsay Fourman, du Harvard Medical School, a présenté des données, démontrant que le gras viscéral représente un prédicteur clinique de la fibrose hépatique et de son développement, lors d’une présentation orale lors de CROI 2020. Ces conclusions confirment le rôle crucial que joue une adiposité viscérale excessive dans le développement de la fibrose chez les patients infectés par le VIH et atteints de stéatose hépatique non alcoolique. Ces informations pourraient alimenter davantage le domaine quant au développement d’outils de prédiction et de stratégies thérapeutiques pour la fibrose hépatique chez ces patients.

Ces données sont basées sur la sous-analyse de l’étude récente, dirigée par le Dr. Steven Grinspoon et réalisée au Massachusetts General Hospital (MGH) et au National Institute of Allergy and Infectious Diseases et financée par le NIH, pour évaluer l’effet de la tésamoréline sur le NAFLD/NASH chez les patients vivant avec le VIH. L’étude a été publiée dans l’édition d’octobre 2019 du journal The Lancet HIV.