13 décembre 2019

La plateforme en oncologie de Theratechnologies améliore l’efficacité et l’innocuité du docétaxel in vivo et in vitro

Absence de neutropénie après six cycles de traitements

 

Efficacité améliorée même à un quart de la dose de docétaxel

 

Montréal, Canada – Le 13 décembre 2019 – Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX: TH) (NASDAQ: THTX), une société pharmaceutique au stade de la commercialisation, est heureuse de faire état de nouvelles données présentées aujourd’hui dans le cadre du San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS).

 

Les résultats des expériences in vitro et in vivo démontrent que le TH-1902 (docétaxel conjugué au nouveau peptide expérimental de Theratechnologies TH19P01), présentement en développement pour le traitement du cancer du sein triple négatif (CSTN), permet d’améliorer l’efficacité et l’innocuité du docétaxel seul.

 

Faits saillants de la présentation  (cliquez ici pour télécharger la présentation)

Les données présentées au SABCS démontrent:

  • Une inhibition plus forte et soutenue de la croissance du CSTN chez les souris traitées avec le TH-1902 en utilisant des doses équimolaires de TH-1902 et de docétaxel
  • Amélioration significative de l’efficacité d’une pleine dose de docétaxel même lorsque le conjugué n’est administré qu’à un quart de la dose de docétaxel
  • Un niveau très bas de docétaxel observé dans le sang lorsque conjugué avec le peptide TH19P01
  • Absence d’effets secondaires importants, perte de poids ou neutropénie observés in vivo
  • Absence de neutropénie après six traitements consécutifs avec le TH-1902 alors que le compte de neutrophiles a diminué après un seul traitement du docétaxel non-conjugué

 

Commentaires favorables de la FDA à propos du plan pré-clinique et de phase I

Compte tenu des commentaires positifs reçus par la U.S. Food and Drug Administration (FDA), Theratechnologies va de l’avant avec ses programmes en oncologie et entend débuter la phase I de la recherche clinique du TH-1902 dans le traitement du CSTN avant la fin de 2020.

 

« Nous avons maintenant encore plus de données démontrant que le TH-1902 représente un candidat clinique prometteur dans le traitement du CSTN et une source d’espoir pour ce cancer difficile à traiter. Nous sommes enthousiastes à la perspective de débuter l’essai clinique de phase I compte tenu des résultats obtenus jusqu’à présent, » a commenté le Dr Christian Marsolais, premier vice-président et chef de la direction médicale, Theratechnologies Inc. « Nous sommes par ailleurs encouragés des commentaires favorables reçus de la FDA concernant nos programmes pour le CSTN et le cancer de l’ovaire (TH-1904) » a conclu Dr Marsolais.

 

Le besoin thérapeutique existant

Il existe présentement un important besoin thérapeutique pour le traitement de plusieurs types de cancers dont le CSTN, en raison des effets secondaires très graves associés aux agents présentement disponibles. Ces effets secondaires, incluant la neutropénie, peuvent causer des décès et empêcher les patients de recevoir un traitement en doses optimales.

À propos de la plateforme en oncologie de Theratechnologies

La sortiline (SORT1) est un récepteur nouvellement identifié jouant un rôle dans le passage de larges molécules au travers de la membrane cellulaire. On a découvert que la SORT1 est surexprimée dans le cancer des ovaires, du sein, du poumon, du côlon et du pancréas, entre autres. La SORT1 joue un rôle important dans l’internalisation, le triage et la circulation des protéines, en faisant ainsi une cible intéressante pour le développement de médicaments.

 

Notre nouvelle plateforme de conjugaison d’un peptide à un agent anti-cancéreux, TH19P01, cible les cancers positifs à la SORT1 en liant des agents anti-cancéreux déjà commercialement disponibles, comme le docétaxel, la doxorubicine et des inhibiteurs de la tyrosine kinase, à un peptide qui cible spécifiquement la SORT1.

 

La conjugaison d’agents anti-cancéreux déjà commercialement disponibles, ayant une efficacité déjà démontrée, au TH19P01, afin de spécifiquement cibler les cellules cancéreuses, pourrait potentiellement améliorer l’efficacité et l’innocuité de ces agents.

 

Considérant les résultats positifs sur l’efficacité et l’innocuité obtenus in vivo and in vitro, Theratechnologies entend initier, d’ici la fin de 2020, une étude clinique de phase I pour la TH-1902, un conjugué de docétaxel et TH19P01, pour le traitement du cancer du sein triple négatif.

 

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX : TH) est une société biopharmaceutique commerciale offrant des thérapies spécialisées répondant à des besoins médicaux pour des personnes atteintes de conditions médicales orphelines, y compris les personnes infectées par le VIH. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com,  sur SEDAR au www.sedar.com et sur EDGAR au www.sec.gov.

 

Information prospective

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et de l’information prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Ces énoncés prospectifs reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction ou sur l’information disponible à la date où ils sont formulés et se reconnaissent à l’emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s’attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans toutefois s’y limiter, des déclarations quant au développement du TH-1902 pour le traitement du CSTN et du TH-1904 dans le traitement du cancer de l’ovaire et de l’échéancier pour débuter l’étude de phase I.

 

Les énoncés prospectifs sont basés sur certaines hypothèses lesquelles sont assujetties à plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de notre volonté et sont susceptibles d’entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont exprimés, expressément ou implicitement, dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse. Ces hypothèses incluent, sans toutefois s’y limiter, que le TH-1902 sera aussi efficace et sécuritaire chez les humains que chez les souris, les résultats in vitro et in vivo obtenus jusqu’à présent seront répliqués chez les humains et l’étude de phase I commencera d’ici la fin de 2020.

 

Les risques et incertitudes incluent, entre autres, que les résultats (que ce soit l’efficacité ou l’innocuité, ou les deux) obtenus par l’administration du TH-1902 chez les humains diffèrent de ceux chez les souris, que des changements soient requis pour notre étude de phase I, que nous accusions des délais avant le début de l’étude de phase I, que d’autres résultats obtenus avec le TH-1902 ne justifient pas d’autres études et que la découverte et la mise en marché de nouveaux traitements pour le CSTN s’avèrent plus sécuritaires et efficaces que le  TH-1902.

 

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique
« Facteurs de risque » de notre notice annuelle datée du 20 février 2019 pour connaître les autres risques et incertitudes liés à nos activités. Le lecteur est prié d’examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date.

 

Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l’information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l’obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l’exigent.