COVID-19

  • La COVID-19 et le VIH – Ce que nous savons1
    • Le risque de complication grave dû à la COVID-19 pourrait être plus élevé chez les personnes vivant avec un VIH non traité ou avec un nombre de cellules CD4 peu élevé.
    • Les personnes ayant une charge virale incontrôlée ou détectable devraient parler à leur médecin pour déterminer les mesures à prendre afin de mieux gérer leur infection.
    • Les personnes vivant avec le VIH ou l’hépatite C courent un risque plus élevé de souffrir d’autres problèmes de santé que de contracter la COVID-19.
    • Il n’est pas estimé que le risque de complication grave dû à la COVID-19 soit plus élevé chez les personnes vivant avec le VIH et dont le traitement permet de supprimer entièrement la charge virale.
    • Lors d’une grave pandémie telle que celle de la COVID-19, il est essentiel que les personnes vivant le VIH suivent l’ensemble des mesures de prévention recommandées et minimisent leur exposition au virus. Il peut ainsi être possible d’éviter la contamination par la COVID-19.
    • La distanciation sociale vous tient en sécurité, demeurez à la maison autant que possible! Vous pouvez toujours être virtuellement connectés avec les membres de votre famille et vos amis!
    • Maintenez votre vaccination antigrippale et antipneumococcique à jour.
  • Qui est exposé à un plus grand risque?2

    Le risque d’infection par la COVID-19 pourrait être plus élevé chez les personnes âgées vivant avec le VIH et celles qui souffrent de problèmes cardiaques ou pulmonaires, autres problèmes respiratoires chroniques, diabète et maladie rénale.

  • La COVID-19 et les antirétroviraux – Quoi faire?3
    • Il est nécessaire que les personnes vivant avec le VIH s’assurent d’avoir suffisamment de médicaments (antirétroviraux et autres) pour au moins 30 jours.
    • Il est même possible, à certains endroits, que les médicaments vous soient livrés par la poste, plutôt que par votre pharmacien(ne) ou fournisseur de soins.
    • Les personnes vivant avec le VIH, pour qui un changement de traitement est planifié, devraient envisager de reporter un tel changement jusqu’à ce qu’une surveillance et un suivi étroits soient possibles. Consultez votre fournisseur de soins pour plus de détails.
  • La COVID-19, le VIH et les inhibiteurs de la protéase4

    Les personnes vivant avec le VIH, qui sont infectées par la COVID-19 ou qui souhaitent éviter une telle éventualité, devraient consulter leur fournisseur de soins avant de changer de traitement pour inclure des inhibiteurs de la protéase (IP). Les IP sont présentement utilisés hors indication pour le traitement de la COVID-19 dans le cadre d’études cliniques.

  • La COVID-19, le VIH et les visites médicales5

    À moins que votre charge virale ne soit pas contrôlée ou qu’elle soit détectable, ou qu’il s’agisse d’une urgence, il est recommandé aux personnes vivant avec le VIH de reporter toute visite médicale de routine ou visite de suivi. Veuillez consulter votre fournisseur de soins sur la possibilité d’organiser une consultation téléphonique ou vidéo.

  • La COVID-19, le VIH et l’hospitalisation6

    En cas d’hospitalisation d’une personne vivant avec le VIH et infectée par la COVID-19, veuillez suivre les directives suivantes :

    • L’administration de médicaments antirétroviraux ne devrait pas être interrompue. Si les médicaments ne sont pas disponibles à l’hôpital, pensez à utiliser ceux disponibles au domicile du
    • Toute substitution d’un antirétroviral devrait être évitée.
    • L’administration intraveineuse d’ibalizumab, à chaque deux semaines, ne devrait pas être interrompue. Les fournisseurs de soins devraient s’assurer de pouvoir poursuivre le traitement sans interruption.
    • Des dispositions devraient être prises, si possible, pour poursuivre l’administration de médicaments antirétroviraux expérimentaux. Pour plus d’informations : https://www.hivclinic.ca/main/drugs_extra_files/Crushing%20and%20Liquid%20ARV%20Formulations.pdf
  • La COVID-19, le VIH et la quarantaine7

    Si vous êtes une personne vivant avec le VIH étant en auto-isolement ou quarantaine, voici les mesures à prendre :

    • Signalez à votre fournisseur de soins que vous êtes en auto-isolement ou quarantaine.
    • Indiquez à votre fournisseur de soins quels sont les médicaments antirétroviraux ou tout autre médicament essentiel dont vous disposez.
    • À titre de rappel, vous devriez avoir un approvisionnement de 30 jours au moins, et idéalement de 90 jours, des médicaments antirétroviraux et/ou autres.
  • La COVID-19 et les mesures de prévention8

    Réduisez votre exposition à la COVID-19 en respectant les mesures de prévention suivantes :

    • Lavez-vous soigneusement les mains avec du savon et de l’eau ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool;
    • Évitez de toucher votre nez, votre bouche et vos yeux si vous ne vous êtes pas lavés(es) les mains;
    • Limitez le contact avec les personnes en dehors de votre foyer;
    • Si une interaction est nécessaire, laissez une distance d’au moins deux mètres ou six pieds entre vous et la personne en dehors de votre foyer. En cas de fièvre, toux et/ou difficulté respiratoire, contactez immédiatement votre fournisseur de soins.
  • Qu’est-ce qu’une bonne hygiène respiratoire?9

    Se couvrir la bouche et le nez avec l’intérieur du coude ou un papier mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez, et immédiatement jeter le papier mouchoir souillé à la poubelle.

  • Quel est le but d’une bonne hygiène respiratoire?10

    Les virus, comme la grippe, le rhume ou la COVID-19, se propage généralement par gouttelettes. Pour cela, il est important de se couvrir la bouche et le nez avec l’intérieur du coude ou un papier mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez afin d’éviter la contamination des personnes qui vous entourent.

  • Pourquoi devriez-vous éviter de vous toucher le nez, la bouche et les yeux?11

    En touchant différentes surfaces, vos mains deviennent contaminées et les virus peuvent entrer dans votre organisme par le nez, la bouche ou les yeux.

  • Pourquoi faut-il se laver les mains régulièrement?12

    En se lavant les mains régulièrement et soigneusement, avec du savon ou un désinfectant pour les mains à base d’alcool, les virus qui peuvent se retrouver sur les mains sont ainsi éliminés.

  • Comment s’effectue le test de dépistage de la COVID-19 ?13

    Un test de dépistage de la COVID-19 consiste généralement en un échantillon prélevé de votre nez et/ou gorge à l’aide d’un écouvillon.

    Pour plus d’informations, visitez le site web de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et de Santé Canada.

  • Quand est-ce que l’isolement peut prendre fin ?14

    Les réglementations gouvernementales varient d’un pays à un autre, et même d’une administration locale à une autre.

    Il est au moins recommandé, voire obligatoire, de rester à domicile et de limiter autant que possible toute interaction avec les personnes en dehors de votre foyer. S’il est nécessaire de sortir, vous devez laisser une distance d’au moins deux mètres ou six pieds.

  • La durée de vie de la COVID-19 sur les surfaces15
    • Dans l’air : jusqu’à trois heures.
    • Sur le cuivre : jusqu’à quatre heures.
    • Sur le carton : jusqu’à 24 heures.
    • Sur le plastique : jusqu’à deux à trois jours.
    • Sur l’acier inoxydable : jusqu’à deux à trois jours.

    Pour toutes autres questions, veuillez consulter le site web de votre autorité de santé locale ou contacter leur service d’assistance téléphonique.

1Site web Catie

2 Site web UNSAIDS

3 Site web U.S. Department of Health and Human Services

4 Id.

5 Id.

6 Id.

7 Id.

8 Préc. 1

9 Site web WHO

10 Id.

11 Id.

12 Id.

13 Préc. 3

14 Id.

15 Site web Agence France Presse